"Plonger dans un livre, pour nager dans le bonheur..."

dimanche 3 décembre 2017

Saga The Edge of Nowhere

Tome 1 : Saratoga Woods
Auteur : Elizabeth George
Fait partie de la saga :  The Edge of Nowhere
423 Pages. Editions : Presse de la Cité 2013

Résumé :

La jeune Hannah Armstrong possède un étrange pouvoir. Elle entend les pensées des autres, leurs "murmures", comme elle les qualifie. Un jour, elle comprend que son beau-père vient de commettre un meurtre. Pour la protéger, sa mère décide de l'envoyer sous une nouvelle identité sur l'île de Whidbey, au large de Seattle. Malheureusement, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu pour celle qui se fait désormais appeler Becca King. La personne sensée l'accueillir ne l'attend pas au débarcadère et ne s'y présentera jamais. Livrée à elle-même, Becca doit dorénavant se débrouiller seule dans un endroit qu'elle ne connaît pas et dont les habitants, comme elle ne tarde pas à le découvrir, semblent tous receler une part d'ombre...
Lecture Agréable

Ma chronique :
* Attention risque de Spoilers *

Sans être un roman extraordinaire il est tout de même intéressant. J'ai passé un bon moment mais j'avoue tout de même être resté sur ma faim. L'auteur ne nous dévoile pas grand chose aussi bien sur l'intrigue que sur les dons de Becca. Finalement, elle ne s'en sert pas beaucoup et a plutôt tendance à les cacher et les étouffer. Ça m'a un peu dérangé dans le sens où je ne vois pas trop l'utilité de nous faire miroiter des dons si ce n'est pas pour les utiliser. Côté personnages : Becca est peut-être un peu trop dépendante par moments et à certains autres trop prompte à réagir. Elle ne sait rien faire toute seule il faut toujours qu'elle se rapproche de quelqu'un pour la seconder et en général ce genre de personnage ne m'intéresse que moyennement. J'espère qu'elle va gagner en maturité dans le second tome. Par contre Seth, je l'ai trouvé très adulte. La relation privilégié qu'il entretient avec son grand père est très touchante et le fait qu'il essaie de toujours aider les autres avant de penser à lui m'a beaucoup plu. Pour Derrick, je ne peux pas trop me prononcer car il passe une bonne partie du roman dans le coma. De ce que j'ai pu voir il a l'air d'être assez effacé et de ne pas avoir vraiment de personnalité. Beaucoup de questions dans ce premier tome : Où est passé la mère de Becca et est-elle toujours vivante ? Que fait son beau-père ? Pourquoi autant de mystères sur cette île ? En bref, j'ai aimé ma lecture mais sans plus. Il ne me laissera pas un souvenir indélébile et ne me donne pas plus envie que ça de lire la suite même si je la lirai certainement. Peut-être un peu trop de piétinage et de mystères qui n'en sont pas vraiment qui rendent l'histoire terne et sans relief. C'est dommage !

* Cet ouvrage a été emprunté à la bibliothèque *

Ma note : 5,5 / 10


Tome 2 : L'île de Nera
Auteur : Elizabeth George
Fait partie de la saga :  The Edge of Nowhere
480 Pages. Editions : Pocket 2015

Résumé :

Tous les ans, à la même date, un phoque entièrement noir fait son apparition sur les côtes de Whidbey. Surnommé Nera à cause de sa couleur, cet étrange visiteur, qui disparaît aussi vite qu'il est apparu, est accueilli en grande pompe par les habitants de l'île. Mais son comportement semble inhabituel cette année, et la communauté scientifique est inquiète. L'animal serait-elle menacée ? Chargées d'observer l'animal, Becca et Jenn, son ennemie jurée, sont obligées de travailler ensemble. Elles vont découvrir que la mystérieuse créature est bien plus qu'un simple phoque...
Lecture Agréable

Ma chronique :
* Attention risque de Spoilers *

Dans ce roman nous retrouvons Becca qui essaie toujours de cacher son don et même s'il est un peu plus présent ici c'est encore très en dessous de ce que j'en attendais. Dans le premier tome, Becca faisait tout son possible pour échapper à son beau-père tout en créant sa double personnalité censée la dissimuler. Dans ce second tome, l'auteur laisse de côté tout ça et décide de lancer une nouvelle intrigue mais également un nouveau personnage féminin : Jenn. Celle-ci est très rafraichissante. Elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense, elle est comme on dit par chez moi "brut de décoffrage". C'est une adolescente qui se remet en question sans cesse. Elle ressent pendant pratiquement tout le roman une haine et un dégout pour Becca mais elle se rend compte par la suite que les côtés qu'elle déteste en elle sont en fait une façade qu'elle s'est inventé et commence à réviser son jugement. J'ai beaucoup apprécié cette maturité qui permet d'apprécier ce rapprochement entre les deux jeunes filles.

"Bon, Tu me donnes une leçon, oui ou non ? Parce que je ne suis pas sortie de mon lit pour te regarder baver. Surtout que tu n'as aucune chance, désolée de te casser la baraque." P.165

Seth est ici très effacé pour ne pas dire inexistant. La part belle revient à Derrick qui, comme je le pensait à la lecture du premier opus, est en totale manque de personnalité. J'ai passé très rapidement les chapitres qui parlaient de lui car il m'était devenu vite inintéressant et limite gonflant. L'intrigue centrée sur la venue de Nera, cette femelle phoque noire est très sous développée et vers la fin très bancale et peu crédible. Je n'ai pas compris où nous emmenait l'auteur et pourquoi avoir pris cette direction. En bref, un tome qui sans être inintéressant ne restera pas dans les annales pour moi et refroidit mes ardeurs à lire la suite. Pour être franche, sans le personnage de Jenn qui a rehaussait un peu mon intérêt il aurait été coiffé du chapeau de la déception.

* Saga comprenant 4 Tomes *
* Lu dans le cadre du challenge
Au fil des saisons / Automne *

Ma note : 5 / 10


Chronique à venir prochainement : 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire