"Plonger dans un livre, pour nager dans le bonheur..."

samedi 10 août 2013

Le Grimoire Volé

Titre : Le Grimoire Volé
Auteur : Alexandre Lévine
Epub. Editions Artalys 2013

Résumé :

Ancien contorsionniste et voleur, Kerèntsil mène une paisible et secrète existence quand il reçoit la visite d’Astarya. Cette immortelle, ex-reine du Tourpana venue vivre incognito dans sa cité, lui demande son aide. Le grimoire écrit par son frère Narantewé, contenant toutes ses insurpassables connaissances en magie, a été dérobé. Et s’il prenait la direction des belliqueux Pays d’Orient, l’équilibre du monde serait menacé. Kerèntsil accepte de commencer l’enquête, sans imaginer qu’elle le fera croiser aussi bien Tseag-hua, le plus inquiétant des tyrans orientaux, que Laraouña, la déesse de l’amour. Et sans imaginer à quel point les épreuves traversées le changeront.

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

J'ai aimé ce livre mais quelques petites choses m'ont déplu et j'ai mis un temps fou à le terminer.  On se retrouve plongée dans une ambiance spéciale faire de dieux, déesses, humains investit de pouvoirs magiques. J'aime beaucoup cette dimension de la mythologie grecque. Les passages qui m'ont le plus plu sont la découvertes des dieux, le fait qu'ils soient quelque fois plus humains que dieux et qu'ils décident de s'investir ou non dans leurs petites contrariétés. On sent tout au long du roman que l'auteur a bien réfléchi à tout et qu'il connaît son sujet sur le bout des doigts. Peut-être un peu trop même dans certains chapitres. Beaucoup de descriptions de paysages et de sentiments et des fois on s'y perd un peu et cela alourdit le récit surtout que certains passages sont quelque fois répétés un peu plus loin. Je ne me suis pas attaché aux différents personnages. Kerèntsil est trop oisif, il ne s'investit pas toujours à fond on dirait qu'il suit parce qu'il n'a rien d'autre à faire. Plus on avance dans le roman, plus il prend la grosse tête et il en devient même gonflant. Astarya est quand à elle très maîtresse des éléments et est souvent au cœur des péripéties. On la sent très proche des humains malgré sa condition d'immortelle et de reine. Narantewé a un rôle très passif, on le sent des fois trop détaché alors qu'au départ c'est lui qui est le plus concerné. Maoulka apporte une petite touche de romantisme et de fraîcheur au récit. Il est dommage que le personnage soit si effacé dans la dernière partie du roman. La déesse de l'amour est très présente, elle aussi apporte une petite dose de folie et dans l'ensemble elle s'intégrait bien dans l'histoire.  Le fait également que tout les gens soient si détachés et plus centrés sur la recherche des plaisirs m'a un peu refroidie. J'ai beaucoup aimé cette quête du grimoire renfermant tous les secrets des connaissances en magie du frère de Astarya. Il est dommage qu'en avançant dans l'histoire, cette quête passe presque complètement aux oubliettes au profit d'autres missions. C'est tout de même le titre du livre et je pensais qu'il aurait une part beaucoup plus importante. En bref, un bon roman qui se laisse découvrir et dont on ressort avec un avis plutôt positif même si de mon côté j'ai eu du mal avec certaines petites choses. Un roman qui à mon humble avis aurait pu être aussi bien s'il était un peu moins long. Très impressionné par l'écriture très recherchée de l'auteur. On sent qu'il connaît son récit et qu'il essaie par tous les moyens de nous entraîner dans son imagination. Une superbe couverture qui donne envie d'ouvrir l'ouvrage et de découvrir ce fameux grimoire volé !

* Un énorme merci aux Editions Artalys pour m'avoir confiée ce partenariat ainsi que leur confiance.*

Ma note : 6 / 10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire