"Plonger dans un livre, pour nager dans le bonheur..."

samedi 26 août 2017

Les larmes d'Ipacheta

Titre : Les larmes d'Ipacheta
Auteur : Aurélie Genêt
Epub. Editions : Nats Editions 2017

Résumé :

Née sous une pluie sanglante, les larmes d'Ipacheta, la princesse Setun est vouée à une destinée hors du commun. Son père, le grand prêtre de la cité-pyramide Atasuyo, en est certain : son sacrifice mettra fin à la terrible malédiction qui s'abat sur le pays. Mais guidée par une irrésistible soif de liberté et la certitude que son destin doit s'accomplir autrement, Setun s'enfuit à travers la jungle en compagnie de son fidèle loup blanc, d'un mystérieux petit garçon muet et d'une tayra dotée de la parole.

Ma chronique : 

* Attention risque de Spoilers **

J'ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman. Tout d'abord, j'ai beaucoup apprécié les premières lignes car on ne perd pas de temps et on plonge tout de suite dans l'intrigue. A une époque ancienne, les hommes vénéraient le soleil et ont commis une grossière erreur en massacrant les nymphes vivant dans la forêt. L'une d'elles se trouvaient être la compagne d'Ipacheta, seigneur de la forêt. Depuis, celui-ci pleure sa bien aimée disparue et ses larmes sont une pluie rouge sang qui détruit les êtres vivants en leur rongeant la peau. Depuis des générations, le Vapac seigneur d'Atasuyo, pense qu'en sacrifiant sa fille ainée de 20 ans, il pourra vaincre cette malédiction et calmer Ipacheta. Mais voilà, celle-ci n'est pas d'accord pour sacrifier sa vie sans se battre.

"Peu importe le dieu qui nous a créés, nous partageons tous le même monde. Seul le Soleil égoïste refuse de l’entendre et nous, hommes, sommes assez stupides pour l’honorer lui au lieu d’écouter et de regarder autour de nous."

Nous faisons donc la connaissance de Setun, fille ainée d'Atasuyo. Elle a été élevée dans l'isolement du palais, par Pautaec en compagnie de son loup blanc Chuyo. J'ai aimé suivre ses questionnements sur son prétendu destin. Elle se pose beaucoup de questions et finit par comprendre qu'il ne suffira pas de donner sa vie en sacrifice mais qu'il lui faut partir à la recherche de l'esprit d'Ipacheta pour essayer de le libérer de sa souffrance pour qu'à son tour il sauve l'humanité en arrêtant ses pleurs destructrices. La voilà donc en route avec pour compagnon son loup, une jeune garçonnet muet et une tayra dotée de paroles. J'avoue que je me suis demandé ce qu'était réellement une tayra. Je me l'imaginais sous les traits d'un furet mais en faisant quelques recherches je me suis rendu compte que c'était un genre de petite loutre. Je me pose des questions sur la réalité de ce que décrit l'auteur car elle nous décrit souvent la tayra se reposant sur l'épaule du petit Cuy, mais je doute qu'à son âge il ait la force de supporter le poids de ce gendre de mustélidés... Je reste pour ma part dubitative. Bref, Setun et ses amis rencontrent beaucoup de périls, font de belles rencontres et nous on se régale. Les légendes sont très présentes et bien décrites. On sent l'implication de l'auteur et beaucoup de travail de recherches dans ses nombreuses descriptions. Si je devais lui trouver un petit défaut ce serait peut être l'abondance de noms compliqués à prononcer et surtout à retenir. Ce n'est pas gênant en soi mais un peu lourd à la fin. Ce roman fut une très bonne découverte et je le vous le conseille chaudement.

Ma note : 7,5 / 10


Lu dans le cadre d'un partenariat avec les Editions Nats Editions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire